FAQs

Foire aux questions (FAQs) sur la chiropratique

Qu’est-ce qu’une subluxation vertébrale ?

La subluxation vertébrale est une altération du mouvement articulaire (ou un mauvais alignement) d’un segment de la colonne vertébrale qui est causée par un stress physique, chimique ou émotionnel.  Cette dite subluxation entraine des interférences sur le système nerveux, ce qui peut compromettre la fonction des organes et tissus. Même si elle est généralement non douloureuse, les patients vont parfois qualifier cette région de « sensible » ou de « raide ».  Il est donc nécessaire de corriger une subluxation pour redonner du mouvement à la colonne vertébrale et pour protéger le système nerveux de l’irritation que celle-ci peut causer.

Qu’est-ce qu’un ajustement chiropratique ?

Un ajustement chiropratique est l’acte thérapeutique de choix du chiropraticien. Suite à une palpation de votre colonne vertébrale, le chiropraticien est en mesure de déterminer où se localise la subluxation vertébrale et qu’elles sont les conséquences de celles-ci (inflammation, tension musculaire, fatigue, etc.). Par la suite, le chiropraticien induira une impulsion de haute vitesse et de faible amplitude dans un vecteur précis à l’aide de ses mains, au niveau de l’articulation subluxée afin de stimuler les mécanorécepteurs de la région et d’envoyer un message à votre cerveau pour qu’il corrige la subluxation. L’ajustement chiropratique vise donc à restaurer un mouvement articulaire normal, à diminuer la douleur ainsi qu’à enlever les interférences sur le système nerveux.

Qu’est-ce que le craquement que l’on entend lors de l’ajustement chiropratique ?

Le craquement qui peut être entendu lors d’un ajustement est créé par la libération d’un gaz de la capsule articulaire suite à la distension articulaire créé par la manipulation. Dans le jargon chiropratique, on nomme ce phénomène la cavitation. Il est important de noter que pour qu’un ajustement chiropratique soit réussi, la cavitation n’est pas nécessaire. En d’autres mots, le chiropraticien ne chercher pas à vous faire craquer lors de l’ajustement; il cherche à stimuler des mécanorécepteurs pour envoyer un message à votre cerveau permettant d’enlever les stress et les interférences sur le systèmes nerveux.

Est-ce que c’est dangereux? Est-ce que ça fait mal?

Les traitements chiropratiques sont sans douleur et sécuritaires lorsqu’ils sont effectués suite à une anamnèse, un examen physique et neurologique complet exécutés par un docteur en chiropratique.

Évidemment, chez certaines personnes, il existe certaines contre-indications à l’ajustement ou au traitement chiropratique. Votre chiropraticien est formé pour détecter ces drapeaux rouges et il sera en mesure d’adapter votre traitement ou de vous référer un autre professionnel de la santé, si besoin.

Qu’est-ce que le test musculaire et en quoi cet outil peut être utile pour votre chiropraticien?

Le test musculaire est en fait utilisé comme une porte d’entrée sur votre système nerveux. En effet, lorsque votre chiropraticien teste votre muscle, il teste également l’intégrité des structures nerveuses et la qualité des messages envoyés à votre cerveau et par votre cerveau. À partir de ce test, il est possible de stimuler le corps de différentes façons pour trouver d’où provient le débalancement du système nerveux.

Le test musculaire est donc très utile pour votre chiropraticien puisque cela lui permet d’identifier le lieu où le message nerveux est erroné, la nature du stress biaisant ce message et les avenues de traitement possible pour vous. Enfin, le test musculaire VOUS permet d’avoir un traitement PERSONNALISÉ et adapté à VOS besoins.

Quelle est l’importance de la colonne vertébrale dans le maintien d’une bonne santé?

Voici trois bonnes raisons pour lesquelles avoir une bonne santé vertébrale est primordiale :

  1. La colonne vertébrale protège votre système nerveux central. Elle protège votre moelle épinière et vos nerfs rachidiens. Une subluxation pourrait donc affecter les messages nerveux entre votre système périphérique (bras/jambes) et votre système central (cerveau). Il faut s’assurer que la colonne vertébrale joue bien son rôle protecteur.
  2. La colonne vertébrale est le pilier de votre système locomoteur. Elle est un peu ce que le tronc est pour les racines et les branches de l’arbre. Elle est impliquée dans tous les mouvements effectués dans votre corps.
  3. La colonne vertébrale supporte la tête et permet de transmettre le poids du corps jusqu’aux articulations des hanches. Un mauvais développement des courbes, un mauvais alignement vertébral ou des courbes trop ou pas assez développées a un impact direct sur cette transmission de poids et cela pourrait même entrainer, chez l’enfant, un retard moteur et intellectuel!

Pourquoi voir un chiropraticien si je n’ai pas de douleur?

Saviez-vous que la douleur est le dernier symptômes qui apparait? La sensation douloureuse est quelque chose de très subjectif et ce n’est pas une bonne mesure pour déterminer la santé de votre colonne vertébrale. De plus, le corps humain a une capacité d’adaptation incroyable : le patron qui nous en demande beaucoup, le manque d’entrainement, l’hiver qui est bien long, le mouvements répétitifs, l’alimentation qui laisse à désirer, la perte d’un être cher… Les tensions peuvent s’accumuler sans qu’aucun symptôme se présente. (La subluxation est asymptomatique, vous vous rappelez?). Cependant, lorsque la goutte fait déborder le vase et que le corps ne peut plus s’adapter à ce stress de la vie quotidienne, la douleur se déclare. Un chiropraticien pourra déceler les régions à risque et vous aider à corriger le problème avant que les symptômes ne se présentent.

Pourquoi un enfant en santé devrait-il consulter un chiropraticien?

La période post-natale et l’enfance sont des périodes qui affectent beaucoup le développement de la colonne vertébrale et du système nerveux. Les premières subluxations peuvent même survenir pendant la gestation ou l’accouchement. De ce fait, plus un enfant consulte tôt en chiropratique, plus c’est facile de corriger ses subluxations et de prévenir les retards de développement ou une éventuelle scoliose.

Si je commence des soins chiropratiques, vais-je être obligé d’en suivre toute ma vie?

La majorité des chiropraticiens vous offrirons des soins de prévention des rechutes et de mieux-être.  Ces soins de prévention pour votre colonne vertébrale sont comparables à la façon dont les gens consultent pour un examen et un nettoyage régulier chez le dentiste. On consulte en dentisterie à une fréquence régulière pour s’assurer que notre hygiène dentaire est bonne et pour corriger les problèmes avant d’avoir des symptômes. Alors pourquoi pas en faire de même? Vous n’avez qu’une seule colonne vertébrale après tout!

En chiropratique, on veut s’assurer que l’hygiène vertébrale est optimale afin que votre corps puissent s’adapter aux stress que vous vivez à chaque jour. De ce fait, on veut corriger les subluxations et vous donner les outils appropriés pour surmonter ces stress et prévenir l’apparition de symptômes. Évidemment, pour maintenir une santé optimale et vivre une vie extraordinaire, vos docteurs vous recommanderons une visite préventive à tous les 3 mois. Cependant, la fréquence des visites est un choix personnel et elle peut être modifiée si vous vivez plus de stress dans votre quotidien.

Quelle est la formation d’un chiropraticien?

Pour exercer la chiropratique au Canada, tous les chiropraticiennes et les chiropraticiens doivent avoir complété avec succès leurs études de doctorat de premier cycle dans une institution d’enseignement accréditée par la Fédération chiropratique canadienne des organismes de réglementation professionnelle et d’agrément des programmes d’enseignement (CFCREAB), telle que l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

Suite à l’obtention du diplôme de doctorat en chiropratique, il est également nécessaire de compléter les examens nationaux du conseil canadien des examens chiropratiques, ainsi qu’un examen sur la législation et la déontologie de l’Association des Chiropraticiens du Nouveau-Brunswick.

Les exigences de la formation des docteurs en chiropratique sont standardisées de façon internationale. À l’UQTR, le programme est d’une durée de 5 ans et comprend 245 crédits, 4969 heures de cours et 1200 heures cliniques.

Les cours sont répartis dans diverses matières dont les suivantes :

  • Sciences fondamentales (anatomie, neuroanatomie, physiologie, biochimie, embryologie, microbiologie, immunologie, pathologie, neurophysiologie, pharmacologie, épidémiologie, méthodes de recherche);
  • Sciences cliniques (diagnostic différentiel, diagnostic, radiologie, nutrition, orthopédie, neurologie, biomécanique, pathomécanique, physiologie de l’exercice, réadaptation;
  • Sciences chiropratiques (techniques chiropratiques, pratique professionnelle, éthique et droit professionnel, concepts chiropratiques, intervention chiropratique, soins aux enfants, femmes enceintes et aînés, stages et internat);
  • Disciplines complémentaires (ergonomie, prescription d’exercices, psychologie, administration d’une clinique, etc.).

Des stages d’observation et d’intervention débutent dès la première année. Ceci est suivi d’un internat clinique d’une durée de 18 mois, sous la supervision directe de chiropraticiens expérimentés.

Qu’elle est la différence entre un physiothérapeute, un chiropraticien et un ostéopathe et comment peuvent-ils m’aider?

Chiropratique :

Se définit comme une discipline de la santé qui mise sur la capacité inhérente du corps humain à se maintenir en santé et à se guérir sans médicaments ni chirurgie (homéostasie). Elle met l’accent sur la relation entre la structure (principalement la colonne vertébrale) et la fonction telle que coordonnée par le système nerveux. L’approche chiropratique est à la fois préventive et curative, c’est-à-dire qu’elle a pour objectif non seulement de vous apporter du soulagement, mais aussi d’éviter que vous ne développiez des symptômes ou de la douleur liés à un mauvais fonctionnement de votre colonne vertébrale ou de vos autres articulations. Pour y parvenir, le chiropraticien utilisera principalement des ajustements chiropratiques, une forme spécialisée de manipulations articulaires. Le chiropraticien est un partenaire dans le recouvrement et le maintien de votre santé. Il est formé pour vous donner les meilleurs conseils afin d’optimiser votre santé et prévenir l’apparition de problèmes de santé.

Physiothérapie :

Se définit comme une discipline de la santé intervenant au niveau de la prévention et promotion de la santé, de l’évaluation, du diagnostic, du traitement et de la réadaptation des déficiences et incapacités touchant les systèmes neurologique, musculosquelettique et cardiorespiratoire de la personne. En d’autres termes, la physiothérapie traite les limitations fonctionnelles découlant de blessures et de maladies affectant les muscles, les articulations et les os, ainsi que les systèmes neurologique (cerveau, nerfs, moelle épinière), respiratoire (poumons), circulatoire (vaisseaux sanguins) et cardiaque (cœur).

Ostéopathie :

Le mot ostéopathie vient du grec, ostéon, « os » et, páthos, « maladie ».

Il s’agit d’une médecine à base de techniques manuelles ayant pour but de conserver ou restaurer la mobilité des différentes structures de l’organisme.

L’ostéopathie est fondée sur une philosophie médicale qui nous vient d’Hippocrate, le père de la médecine. Cette philosophie s’articule autour de cinq grands principes :

  • La structure gouverne la fonction.
  • Chaque personne a une force d’autoguérison.
  • Le corps fonctionne en tant qu’une seule unité.
  • La vascularisation est l’élément essentiel de la santé.
  • Il faut traiter le patient, non la maladie.
Top